Sp-Knowledge

HOME   /   Sp-Knowledge

CARTE D'IDENTITÉ

  • Domaine : Knowledge management, Droit, Économie, Gestion
  • En formation initiale – Cout de la formation : 8700 euros/an
  • En alternance

      –  Contrat d’apprentissage
      –  Contrat de professionnalisation
      –  Rythme : 1 semaine au CFA / 1 semaine en entreprise

  • En formation continue
  • Accessible en Validation des Acquis (VAE)
  • 120 crédits ECTS
  • 4 semestres
  • Formation en bilingue (Français/Anglais) ou uniquement en anglais
  • Lieu de la formation : Massy

- de 1 mois pour accéder au 1er emploi

90 % des diplômés sont en emploi selon une étude réalisée 18 mois après obtention du diplôme

OBJECTIFS

Le/La Manager de projets Cybersécurité traduit les demandes de son client en solutions informatiques.

Ses missions exigent des compétences techniques et managériales pour accompagner le travail des développeurs, des architectes d’infrastructures informatiques et des administrateurs de réseau.

Il/Elle élabore le cahier des charges et le planning, évalue le temps de travail et le budget et fait l’interface entre les différents acteurs (ingénieurs, techniciens, clients, fournisseurs…).

Dans une petite structure, où il/elle peut être seul(e) en charge du projet, il/elle est polyvalent(e) et maîtrise toutes les étapes d’un projet. Il/Elle est particulière[1]ment recherché(e) dans les ESN (entreprises de services du numérique), mais aussi dans les entreprises utilisatrices : banques, grande distribution, industrie automobile, grands groupes ou encore télécommunications.

Programme

Blocs de compétences:

  • Planification de la relève, dans laquelle les gestionnaires de connaissances s’assurent que les connaissances sont transférées aux nouveaux employés et entrées dans le système de mémoire organisationnelle
  • Conception et gestion de systèmes de KM
  • Gestion des actifs de connaissances, afin de soutenir les objectifs organisationnels et d’acquérir et de conserver un avantage concurrentiel
  • Conception des informations d’entreprise et des politiques de gestion des connaissances sur l’accès et le contrôle de la qualité
  • Maintenance des informations confidentielles
  • Cartographie des actifs intellectuels
  • Formation/coaching/mentorat
  • Créer et soutenir des communautés de pratique
  • Intégrer les commentaires, tels que les meilleures pratiques et les leçons apprises, dans le contenu de la formation
  • Aider les utilisateurs à rassembler, évaluer, analyser, synthétiser et résumer les sources de connaissances
  • Pilotage du cycle de veille concurrentielle et des missions associées

Conditions pour obtenir le diplôme

  • Le stagiarie/apprenant doit suivre régulièrement tous les enseignements – Il/Elle doit assister à son travail de classe, projet; examens requis dans chaque cours – Il/Elle doit obtenir au moins 12/20
  • Assister et réaliser des stages en entreprise – Mémoire
  • Le stagiaire /apprenant doit obtenir le TOEIC avec 750 points ou un équivalent en français

ADMISSION

Votre profil
Vous êtes titulaire d’un Bac+3, Bac+4 ou équivalent. Dans la perspective de l’aquisition d’une double compétence, l’accès en 1ére année de master est possible aux titulaires d’une licence de gestion ou en informatique.

Comment candidater?
En 1ére année de Master, la sélection des candidats est réalisée sur dossier (test de positionnement et entretien).

ET APRÈS

Poursuite d'études

  • Doctorat

Secteurs d'activité

  • Banque, assurance
  • Commerce, distribution
  • Communication, médias
  • Management des entreprises,
  • Services informatiques



Métiers visés

Le/La Manager de projets KM est généralement employé(e) par une entreprise utilisatrice (banque, entreprise publique, industrielle, grande distribution, automobile, télécoms…)., des sociétés de conseil en système d’information, en ingénierie informatique ESN (Entreprise de Service du Numérique), des éditeurs de logiciels.

  • KM Manager
  • Éditeurs
  • Créateurs et fournisseurs de bases de données
  • Presse/médias
  • Collecteurs d’informations (par exemple, Reuters)
  • Fournisseurs de bases de données (par exemple, DIALOG)
  • Réseaux
  • Les fournisseurs de services
  • Bureaux d’études
  • Entreprises informatiques
  • Organismes d’information
  • Unités d’accès et de conservation (p. ex. bibliothèques d’entreprise, bibliothèques de recherche, bibliothèques d’hôpitaux)
  • Unités de recherche et de collecte d’informations
  • Cellules de veille concurrentielle
  • Agences gouvernementales
  • Communauté du renseignement
  • Cabinets d’avocats,
  • Entreprises médicales et pharmaceutiques
  • Grandes agences scientifiques